Un lundi matin avec Montparnasse Rencontres

13 octobre 2017

par Elena Scappaticci

Une asso factotum aux actions multiples

Réveil aux aurores pour les bénévoles de Montparnasse Rencontres, au 92 bis boulevard du Montparnasse. Avant que ne débute la distribution alimentaire hebdomadaire du lundi matin, une quinzaine d’entre eux s’affaire en coulisses à la préparation des colis. D’autres sont, déjà, en route pour collecter de la nourriture auprès des supermarchés du quartier.

Les bénévoles de Montparnasse rencontres organisent et préparent les produits collectés.
Les bénévoles de Montparnasse rencontres organisent et préparent les produits collectés.

Daniel, le sénior de l’équipe, veille jalousement sur ses troupes. Derrière lui, un tableau liste les treize produits qui seront, aujourd’hui, répartis équitablement entre les bénéficiaires. Et la mécanique est soigneusement rodée. Il faut dire que Daniel a une longue expérience dans ce domaine : cela fait vingt-quatre ans qu’il supervise la préparation des colis. Dix heures par semaine, ponctuées d’éclats de rire et de coups de gueule. Cet ancien patron d’une petite entreprise de BTP aime le travail d’équipe. Ils sont, comme lui, plus de 250 bénévoles et salariés, à donner de leur temps et de leur cœur à l’association, de façon régulière, pour des vacations hebdomadaires de quelques heures ou de quelques demi-journées pour certains, plus ponctuelle pour d’autres. Le profil des bénévoles est aussi varié que les missions qu’ils ont acceptées, pour aider les usagers qui les sollicitent à se remettre debout : aide alimentaire, à la recherche d’emploi, au logement, domiciliation du courrier, accompagnement scolaire, psychologique, juridique, halte-garderie, cours d’alphabétisation, vestiaire… car plus de 14 activités sont proposées par Montparnasse Rencontres !

La liste de 13 produits distribués équitablement le Lundi 18 Novembre.
La liste de 13 produits distribués équitablement le Lundi 18 Novembre.

Comment recevoir la poste lorsqu’on n’a pas de domicile ?

Le lundi matin, l’Association accueille les usagers de la domiciliation du courrier, de l’aide alimentaire et du vestiaire. Pendant qu’en coulisses, les colis se préparent, les premiers bénéficiaires font déjà la queue dans la salle dédiée. « Beaucoup de ceux que nous accueillons ici, ont recours à la fois à l’aide alimentaire et à la domiciliation », précise Marie-José. Cette ancienne haut-fonctionnaire de Bercy, avec vingt ans de bénévolat à son actif, a d’ailleurs occupé le poste de vice-présidente de l’association à trois reprises, elle répond avec une dextérité qui laisse rêveur.

Ce matin, le service de domiciliation est particulièrement sollicité. Les demandes affluent de toutes parts. Personnes de la rue ou en attente de régularisation. Pour avoir une chance de voir aboutir leurs démarches administratives (logement, demande d’asile ou de RSA…), bénéficier d’une adresse postale est indispensable. Plus de 1200 personnes sont, à ce jour, domiciliées par l’association, et viennent, chaque semaine, récupérer leur courrier.

Le droit de domiciliation constitue un droit fondamental depuis 2009. Montparnasse Rencontres est l’une des Associations agréées par la Préfecture de Paris. Cette responsabilité lui impose des choix, parfois difficiles. « Nous ne pouvons répondre positivement à toutes les demandes », déplore Claude Lacour, responsable de la domiciliation. Cet ancien ingénieur s’est beaucoup investi dans l’Association, dont il a, même été le Président, à plusieurs reprises, depuis vingt-cinq ans. Il a largement contribué à la création de cette activité, en 2009, puis à son développement. « Avant d’être domiciliés chez nous, nous nous assurons que leurs diverses demandes ont de véritables chances d’aboutir», explique-t-il.

Pour ce faire, Claude doit jongler avec de nombreuses contraintes juridiques. Il travaille également en étroite collaboration avec le service d’obtention des titres de séjour animé par Edouard, qui maitrise plusieurs langues et qui a permis plus de 250 régularisations en 13 ans. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la grande majorité des personnes faisant une demande de domiciliation sont de nationalité française. Parmi les autres nationalités bien représentées, des personnes originaires du continent africain, mais également des Tibétains ou des Bengalais, qui peuvent prétendre au droit d’asile, ou en situation irrégulière.

Chaque lundi matin mardi et mercredi, un écrivain public est également présent pour lire ou rédiger les courriers des personnes ne maitrisant pas encore les arcanes de la langue de Molière. Parmi les bénévoles on trouve, naturellement de nombreux polyglottes, comme Louis, ancien ambassadeur, aujourd’hui à la retraite qui s’occupe de l’accueil des personnes. Outre ces compétences linguistiques et juridiques, la gestion des demandes réclame aussi des qualités humaines de bienveillance et d’écoute. « Très souvent confrontés à des situations difficiles il vaut mieux avoir les épaules solides », reconnaît Ceyline Puchet, Directrice de l’association.

Claude Lacour (à gauche) et Thierry Verdier (au centre, président de Montparnasse rencontres) préparent et coordonnent les multiples actions de l'asso.
Claude Lacour (à gauche) et Thierry Verdier (au centre, président de Montparnasse rencontres) préparent et coordonnent les multiples actions de l’asso.

Toujours à la recherche de bénévoles

Pour répondre à des besoins aussi divers, Montparnasse Rencontres fait appel constamment à des nouveaux bénévoles. Actuellement, les besoins les plus urgents concernent  le soutien scolaire, pour accompagner des élèves du CP à la Terminale à raison de deux heures par semaine. « Aucune compétence particulière n’est réclamée. Il faut seulement avoir du goût pour la formation et le contact humain », précise Perrine, la dynamique responsable de l’activité. Un coup de main dans l’aide à la recherche de logement serait également le bienvenu. Enfin, l’association recherche des personnes intéressées par un travail plus administratif. Il s’agit de l’inscription, sur logiciel, des bénéficiaires de l’aide alimentaire. Alors, pourquoi pas vous ?

Avec le soutien de

  • SciencePo
  • ENS
  • NUMA